Retrouvez les interviews des participants à notre Open Mic de L’Ecran Pop Bohemian Rhapsody du 13 septembre 2019.

Si vous étiez au rendez-vous le 13 septembre dernier pour l’événement L’Ecran Pop Bohemian Rhapsody au Grand Rex de Paris, vous vous souvenez certainement d’eux. Emmeline, Dany, Cynthia et Sylvain ont littéralement mis le feu à la salle. Devant plus de 2000 personnes, ils ont été tiré au sort pour interpréter les plus grand tubes de Queen. Ils n’ont pas eu peur d’assurer le show et aujourd’hui, nous leur donnons la parole pour qu’ils nous disent ce qu’ils ont ressenti ce soir-là. Si la soirée a été unique pour eux comme pour nous, une nouvelle date de L’Ecran Pop Bohemian Rhapsody (sans Open-Mic cette fois) est prévue pour le 11 décembre prochain. Pensez vite à réserver

Emmeline

Emmeline interprète « Somebody to Love »

Bonjour Emmeline ! Pas trop difficile d’ouvrir le bal et de chanter en premier devant 2000 personnes ?

Si totalement, c’était un vrai challenge pour moi surtout que je pensais que ma chanson serait à la fin donc je ne m’étais pas préparée psychologiquement à être appelée aussi tôt ! Mais étrangement une fois sur scène j’étais moins stressée que ce que je pensais !

Qu’est-ce que vous avez ressenti une fois sur scène, devant les gens ? J’imagine que c’est un moment fort.

Le public était top, personne ne me connaissait (à part mes amis et ma maman venus m’encourager) et pourtant ils étaient vraiment bienveillants et encourageants ! Je pense que c’est toute cette belle énergie qui m’a aidé à juste profiter du moment et ne pas stresser !

Et puis c’était très beau de voir tous ces ballons rouge en forme de cœur s’agiter dans tous les sens !

Bref c’était magique et beaucoup trop court, mais ce souvenir restera toujours gravé dans ma mémoire 🙂

C’était votre première fois sur scène ?

Non j’avais déjà fait quelques scènes : Quand j’étais petite je prenais des cours de piano, cithare vietnamienne et la chorale aussi, donc je faisais pas mal d’auditions et donc de scène. Et là depuis quelques années j’ai fait pas mal de concours de chant K-pop (musique coréenne) ce qui m’a permis de faire des scènes en tant que chanteuse en solo. Par contre je n’avais jamais fait de scène d’une si grande ampleur ! C’était un peu un rêve pour moi de chanter devant plus de 2000 personnes et un vrai défi de chanter du Queen qui n’est pas du tout mon répertoire habituel !

Alors merci encore de m’avoir offert cette belle opportunité !

Ce n’est pas la première fois que vous assistiez à L’Ecran Pop il me semble. Comment avez-vous découvert le concept et y a t’il un film ou une ambiance que vous avez particulièrement apprécié lors d’une séance L’Ecran pop ?

Absolument, cela fait longtemps maintenant que je suis de près votre actualité et je suis allée voir Les Demoiselles de Rochefort et Mamma Mia !

Je ne sais plus exactement dans quel ordre je vous ai découvert mais je suis certaine d’être tombée sur vos événements sur Facebook, et d’avoir vu un reportage sur vous à la télé !

Étant une grande fan de karaoke, j’ai tout de suite adhéré à votre concept que je trouve tout simplement génial et j’espère vraiment que vous diffuserez de plus en plus de films ! (J’en profite pour proposer High School Musical et The Greatest Showman haha!)

Pardon pour cet aparté : pour répondre à votre question j’ai particulièrement aimé Les Demoiselles de Rochefort parce que je trouve que l’ambiance était particulièrement folle : on sentait qu’il y avait de vrais fans qui avaient vu le film une dizaine de fois, connaissaient toutes les répliques par cœur et les chansons se prêtaient vraiment bien au Karaoke géant ! Même pour moi qui n’avais jamais vu le film, j’étais totalement embarquée !

Donc je conseille vraiment d’aller voir vos séances même quand on ne connaît pas le film !

Une dernière chose à ajouter ?

Je pose ça là si il y a des intéressés : j’ai une chaîne YouTube, page Facebook et Instagram : Emy cover où je publie des covers (reprises) en chant enregistrées ou de prestations live.

Il y a actuellement principalement de la K-pop mais aussi quelques chansons pop et Disney (ainsi que ma prestation au grand rex!) Et je compte agrandir mon répertoire à de la comédie musicale notamment. Plus que des « likes » ou nombre d’abonnés, je serai très heureuse de recevoir des commentaires et serai ravie de faire des collaborations avec des musiciens, chanteurs, artistes, …

Et enfin je veux remercier encore une fois toutes les personnes qui m’ont soutenue dans cette belle aventure et vous l’équipe Écran pop pour cette belle opportunité ! (Et cet interview ! I feel like a star ;))

Dany

Dany et son look 100% Freddie chante « Don’t Stop Me Now »

Après avoir mis le feu au Grand Rex lors de notre Open Mic, as-tu pu visionner ta prestation ? Qu’en as tu pensé ?

J’ai pu visionner ma prestation, oui ! Qu’est ce que j’en ai pensé ? Que j’ai été une rockstar en Freddie Mercury le temps d’une chansons 💓
 

Comment t’es tu préparé pour cet open Mic ? Tu avais sorti le grand jeu niveau costume…

J’étais en full Freddie Mercury de Wembley 86 ! Costume acheté à l’occasion du premier Open Mic en Mai où je n’avais pas été tiré au sort. 
 

Qu’as-tu ressenti lorsque tu as entendu ton nom pour monter sur scène ?

Quand j’ai entendu mon nom pour Don’t Stop Me Now, je me suis dis « C’est pas possible ! C’est un sacré coup du destin ! Aller, pas le temps d’être ému, c’est maintenant qu’il faut tout donner » 😃
 

Qu’est-ce qui t’a le plus impressionné sur scène ?

Sur scène, face à tout ces visages, je devais tout donner ! Donc j’ai même pas réfléchi et j’ai chanté avec passion ❤️ Le chant en chœur du public m’a fait vibrer ! C’était me première et dernière fois sur scène. Je raccroche mon costume sur cette scène symbolique qu’est Le Grand Rex ✨.

C’est la première fois que tu participais à un Ecran Pop ? Qu’est-ce que tu as pensé de l’ambiance et du concept ?

C’était ma 2ème fois ! L’Écran Pop semble être une équipe de passionnés qui sont là pour faire rêver des gens comme moi ! Comment peut-on en dire du mal quand il s’agit de faire du bien 😍 Ambiance et concept au Top, tout simplement ! Léo est très charismatique je trouve ! Et Natacha toujours présente, c’est cool !
 

Cynthia

Cynthia se la joue « Killer Queen » sur la scène du Grand Rex !

Bonjour Cynthia. Lors de votre inscription à L’Open Mic vous nous aviez demandé si vous pouviez monter sur scène avec votre si vous étiez tirée au sort. Pourtant, vous êtes montée seule sur scène. Pourquoi  ?

Effectivement, j’avais prévu de chanter avec ma fille de 6 ans que j’ai contaminé l’an dernier avec le virus Queen. Cependant c’était pour le titre « Don’t Stop Me Now » qu’elle affectionne particulièrement et qu’elle chante plutôt pas mal en yaourt. Mais j’ai été tirée au sort pour « Killer Queen », par ailleurs elle était malade ce soir là, je n’ai donc pas insisté pour un autre titre.


Qu’est-ce que vous avez ressenti une fois sur scène, devant les gens ? 

C’est la 1ère fois que je me retrouvais seule devant autant de monde. Un défi personnel car je suis plutôt de nature timide. Je n’arrivais pas à distinguer les visages du public, ma vision était comme troublée par l’émotion et le stress. J’essayais de garder une certaine contenance, mais à l’intérieur j’avais littéralement le trouillomètre à -25.

A quoi pensiez-vous lorsque vous chantiez le titre de Queen ?

A ne pas lâcher le micro lol ! Je tremblais comme une feuille en pleine tempête, le micro oscillait sur 15 cm de gauche à droite ! Une vague de chaleur m’a envahie mais j’essayais de me concentrer sur les paroles. J’en ai d’ailleurs loupé le timing de lancement des 1ères paroles et la prestation n’était finalement pas terrible, heureusement Sylvain a repris le contrôle derrière et à fait lever la foule en délire ! lol

Quel souvenir global gardez-vous de cette soirée ?

C’était un super moment, de partage, de rigolade, de chanson, avec 2000 personnes qu’on ne reverra sans doute jamais. Ma fille était ravie, au taquet, à danser, à chanter, à faire des cœurs avec les mains.

Queen is forever !

Etait-ce votre premier Ecran Pop ? Est-ce que cette séance vous a donné envie de découvrir d’autres films avec nous ? Lesquels ?

C’était ma 2ème séance Bohemian Rhapsody après la 1ère en mai, pour laquelle je m’étais inscrite à l’Open Mic, mais j’avais oublié ma chance chez moi. Cette 2nde soirée était plus rythmée et super réussie. Je ne suis habituellement pas fan des comédies musicales en général, mais je me laisserai bien tenter à l’avenir par un petit Dirty Dancing ou Grease

Une dernière chose à ajouter ?

Bravo pour le concept, ça fait du bien de pouvoir se lâcher même si on chante faux, se déguiser, ne pas se prendre la tête ! Le principal c’est de s’éclater ! Contrat largement rempli par l’Ecran Pop ! Big up pour les musiciens !! Merciiii !!!

Sylvain

Sylvain a mis le feu au Grand Rex avec son interprétation de « The Show Must Go On »

Quand tu as entendu ton nom tiré au sort par Léo, qu’est-ce qui s’est passé dans ta tête ?

D’abord, j’étais aux anges ! J’aurais survécu, mais j’aurais été déçu de ne pas être tiré au sort au moins une fois… Les circonstances ont fait que j’ai eu cette chance ! De plus, des quatre titres, c’était « The show must go on » que je souhaitais le plus interpréter, avec « Don’t stop me now » en second, alors vous imaginez ! Et juste après avoir entendu mon nom, en quittant mon siège, j’avais le trac, comme à chaque fois qu’il m’est donné de monter sur scène et que je ne veux pas me planter…

 

Est-ce que tu t’attendais à une telle réaction de la part du public ? Toute la salle t’a fait une standing ovation. 2000 personnes ! Qu’est-ce que tu as ressenti ?

Une telle réaction, non, franchement, je n’aurais pas imaginé ! J’en étais le premier surpris ! Sans fausse modestie, je sais que quand je chante, je suscite plus de réactions positives que négatives, mais quand même… Wow ! Je n’avais jamais chanté devant autant de personnes à la fois, et puis sur cette scène qui n’est pas la plus petite ni la moins prestigieuse de Paris… Quel pied ! Pour être franc, comme j’en veux toujours davantage (I want it all, and I want it NOW !), je rêve de réitérer l’expérience !

 

C’est la première fois que tu venais à L’Ecran Pop ? Comment as tu découvert le concept ? 

C’était en effet une double découverte pour moi ce soir-là : d’une part l’Ecran Pop, d’autre part « Bohemian Rhapsody ». J’avais eu très envie d’aller le voir à sa sortie, et au final, les circonstances ne m’ont pas permis d’aller au cinéma à ce moment-là… J’avais entendu parler du concept de l’Ecran Pop en février dernier via des copains sur Facebook, mais comme je suis un procrastinateur, j’ai laissé passer ma chance de m’inscrire à la première projection de « Bohemian Rhapsody », alors, pas question de laisser passer la suivante !

 

Beaucoup ont demandé si tu faisais ça de manière pro. Tu peux leur répondre et nous raconter un peu ton parcours ?

Je ne suis pas professionnel, puisque pas intermittent du spectacle, même si je cherche à le devenir. Je chante de façon régulière depuis mon premier groupe quand j’étais à la fac ; je joue un peu de guitare et j’ai écrit et composé quelques titres. J’ai été membre de troupes musicales à plusieurs reprises, toujours en amateur, d’abord dans le Sud de la France d’où je suis originaire, puis en région parisienne. Depuis quelques mois, je tente des castings pour intégrer des spectacles pro sur Paris, mais le niveau est élevé et les places rares, et je suis déjà un peu trop vieux pour jouer les débutants… Durant le premier semestre 2020, je serai sur scène pour trois comédies musicales différentes en Ile-de-France. A côté de ça, on m’a vu dans des jeux et émissions de télé, N’oubliez pas les paroles, Les 12 coups de midi, etc. L’un des spectateurs pour « Bohemian Rhapsody » m’a reconnu d’ailleurs pour ça et demandé un selfie ! J’ai une page Youtube, Sywanmusic, et je compte bien rajouter des vidéos de façon active les semaines à venir. Un de mes meilleurs amis – un chanteur pro, lui – m’incite à créer aussi un Instagram, il va falloir que je m’y mette, et sinon, on peut déjà se rendre par ma page Facebook : Sylvain Larue.

 

D’ailleurs, tu fais quoi comme métier ? Est-ce que ça a un rapport avec la musique ?

C’est un métier artistique, mais loin de la musique… Je suis romancier. J’ai commencé en 2004, à l’époque, je faisais des livres sur des faits divers et des crimes anciens, genre Faites entrer l’accusé, au sein d’une collection qui s’appelait Les Grandes Affaires Criminelles. Et depuis quatre ans, je publie une série de romans policiers historiques avec un personnage de détective à la Sherlock Holmes dans le Paris du XIXe siècle : Léandre Lafforgue, dit le Goupil. Le quatrième volume sort en librairies à la mi-octobre, et les deux premiers peuvent se trouver en livres de poche.

Un dernier mot à ajouter ?

Une phrase, plutôt ! « Don’t stop me now, cause I’m having a good time : I don’t want to stop at all ! »

Lire aussi
Cécilia Cara
Cécilia Cara nous raconte son histoire avec… GREASE !