POURQUOI DEVEZ-VOUS COURIR VOIR CHICAGO AU THÉÂTRE MOGADOR ?

Chicago
Sofia Essaïdi dans Chicago

À l’affiche depuis le 26 septembre dernier, le spectacle Chicago a investit le théâtre Mogador et conquis le coeur du public, même les plus critiques. Il faut dire que l’on s’en prend plein les yeux et que le seul mot qui nous vient en sortant de la salle est « Whaou ! ». Mais pourquoi ?

PARCE QUE C’EST UN MYTHE.. ET QU’ON N’EST PAS DÉÇU !

Créé en 1975 à Broadway, ce spectacle avait déjà tout compris. Sexe, mensonges et trahisons. Les bonnes ficelles pour tenir le spectateurs en haleine. Chicago raconte la rencontre en prison de la jeune Roxie Hart avec Velma Kelly, une star de cabaret. Les deux femmes vont se livrer à un combat par presse interposée pour émouvoir l’opinion. Chicago, véritable satire de l’Amérique, du culte de l’image et de la célébrité, adopte la forme d’un spectacle de Vaudeville dont les numéros ne sont pas l’action mais la commentent. Joué depuis plus de 22 ans à New York, le théâtre Mogador de Paris semble lui aussi avoir trouvé son public. La critique populaire est unanime pour une véritable performance scénique. On ne compte plus les « Allez-y les yeux fermés » ou les « spectacle génial » que l’on peut lire à droite à gauche. Quand 99, 99 % de l’audience est d’accord, c’est plutôt gage de qualité. Quant à la presse, elle ne déroge pas à la règle avec, pour Tony Comédie une « production bluffante ». Pour Le point, une « impression d’avoir passé trois heures à Times Square dans la pure tradition du Musical américain ». Une adaptation française qui n’a donc pas à rougir de la version originelle, créée par Bob Fosse.

PARCE QUE LES PERFORMANCES SONT BLUFFANTES

C’était l’un des shows les plus attendus, parce que justement mythique, mais dès le début du spectacle, nous sommes séduits. Si on tique un peu les premières secondes lorsque « All That Jazz » débarque avec un « Faut qu’ça jazze », on s’y fait très vite et la langue n’est plus une barrière. D’entrée, Roxie interprétée par Carien Keizer, nous en met plein la vue. Charismatique, impressionnante, professionnelle jusqu’au bout de son accent néerlandais. Nous sommes séduits. Sofia Essaïdi avait déjà fait ses preuves dans le spectacle Cléopâtre, on la découvre ici sous un nouveau jour mais avec toujours autant de professionnalisme et la volonté de montrer qu’elle a sa place dans le spectacle. Et elle l’a ! Elle incarne une Velma plus vraie que nature et les plusieurs mois passés sur scène depuis septembre l’ont parfaitement rodée. Elle est divine et bluffante. Le reste de la troupe est, comme toujours chez Stage Entertainment, parfaite et parfaitement sexy.

UNE THÉMATIQUE POURTANT ACTUELLE !

Jamais un spectacle ayant été écrit dans les années 70 n’aura été plus actuelle que Chicago ! On retrouve des médias en mal de scandales, des starlettes assoiffées de célébrité, la manipulation de la justice (ça nous rappelle aussi tous les rouages de la télé-réalité. mais ça, c’est une autre histoire. Et c’est tout de même bien moins classe.) Chicago nous offre une véritable mise en abîme avec un spectacle dans le spectacle. Les décors servent toujours les chansons, épaulées par de sublimes lumières. Niveau chorégraphies c’est l’américaine Ann Reinking qui danse dans les pas de Bob Fosse, avec respect et perfection. A mi-chemin entre aujourd’hui et hier, Chicago plait à toutes les générations et à toutes les classes sociales.

Vous avez jusqu’au 30 juin pour courir applaudir des artistes dignes de Broadway !
Ne perdez pas une seconde !

Au Théâtre Mogador jusqu’au 30 juin 2019.
Réservations : www.chicagolemusical.com

Casting : Carien Keizer, Sofia Essaïdi, Jean-Luc Guizonne, Sandrine Seubille, Pierre Samuel, V. Petersen, A. Conquet, Clément Bernard-Cabrel, Alexandre Bernot, Max Carpentier, Salomé Dirmann, José Antonio Dominguez Dominguez, Alex Freï, Emmanuelle Guélin, Fleur Jagt, etc.

Lire aussi
10 secrets sur… Rami Malek !